17/08/2017

Alors Julie, keskispasse dans notre bonne ville ?

 

De bleu, de bleu… !

Me voilà de retour des Amériques après un p’tit détour par le nord de l’Europe où y faisait presqu’aussi chaud que devant la mosquée de Tombouctou,

Dans mon dernier bloguinet je vous disais mes affres lors de mon premier jour au-delà de la grande gouille. Incapable que j’étais de trouver dans le fourbi que Bobonne m’avait savamment posé dans ma valoche un adaptateur électrique pour mon ordinateur. Mais c’est génial Niou Yorque ! Tu trouves tout ce que tu veux à n’importe quelle heure du jour et de la nuit et j’ai pu rapporter à mon daron tout ce qu’il souhaitait – même ma note de frais -.

Bon ! Bref ! J’ai juste raté les feux dans la rade, la candidature de Maudet au Conseil fédéral ou, malheureusement y va s’faire dégommer par la blonde d’outre Versoix, les Juifs qui font trempette en marcels à Arosa et, probablement, quelques bricoles que vozigues n’avez pas manqué de commenter aux zincs des bistrots.

Bobonne m’ayant  gardé mes Julie soigneusement posées sur le guéridon du salon, j’me suis jeté sur la lecture comme une guêpe sur une tartine à la confiture de fraises des bois, une Amaudruz sur un permis de conduire ou un Barthassat sur une Harley.

Tudieu la déprime ! Eh dites donc les gars d’la rue des Rois, va falloir que vous exigiez des Bourbines (pardon : des gentils éditeurs Suisses alémaniques) qui vous dirigent un peu plus de place pour le rédactionnel. C’est une misère que j’avais dans les mains ! Vingt pages y compris les nières passés de caniculeà trépas, les promos et les réclames.

De bleu, de bleu ! Qu’est-ce qu’elle a la Julie ? Anorexique ? Trop de fer ? Il fut un temps pas si lointain où elle se déclinait en quatre cahiers de vingt-cinq pages, le tout pour un peu plus d’un balle.

Va falloir qu’on s’mette à groumer sérieusement et que nos politiques se remuent le popotin sinon nous n’aurons plus qu’à nous rabattre sur les  journaux d’à côté. Tu t’vois toi, lire à haute voix 24 Heures ou la Liberté de Fribourg dans un bistrot des Pâquis?

Et ce s’ra tout pour aujourd’hui.

Le Groumeur genevois

 

 

12:09 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |