12/04/2018

Des missiles bons, beaux et intelligents

De bleu, de bleu… ! Foi de groumeur genevois j’ai un peu de peine à m’y retrouver dans ce galimatias de nouvelles en provenance des grandes capitales. En gros, il paraîtrait que Bachar, aidé par ses petits camarades, aurait repris l’entier de son territoire de la Ghouta orientale.

Or donc, pour ceux qui n’auraient pas suivi le début, la Syrie est à feu et à sang depuis quelques années lorsque des rebelles syriens décidèrent de renverser  un pouvoir exorbitant et cruel.  S’en sont mêlés l’Etat islamique et quelques-unes de ses mouvances, les Etats-Unis, la France, la Russie, quelques autres Etats dont on ne sait pas trop ce qu’ils viennent faire là-dedans ainsi que de supposées armes chimiques dont Emmanuel Macron nous dit qu’il en a la preuve mais qu’il prendrait ses décisions punitives en « temps voulu et au moment le plus utile et efficace ».

De bleu, de bleu… !  Il règne pourtant un joyeux pétchi dans l’Hexagone ; les Universités bloquées, saccagées, les zones rurales en révolte, les zadistes en bataille rangée dans les Landes, les trafics ferroviaire et aérien en perdition… et voilà le jeune président français, ceinturon à l’heure et godillots cirés prêt à donner une leçon au vilain Bachar.

Mais le plus rigolo dans tout ça c’est Trump et ses « trumpettes de Jéricho » (je vous renvoie à vos chères humanités classiques). Fais gaffe Bachar – a-t-il touité – un de ces jours je vais te balancer sur la figure quelques « bons, nouveaux et intelligents missiles ». A côté de lui, Alexandre, Jules, Winston, Rommel, Attila, Joseph,  pour ne citer qu’eux ne sont que roupies de sansonnet.

Enfin il y a le maître du Kremlin qui jure ses grands Dieux que l’attaque chimique ne serait que pures billevesée et coquecigrue.

De bleu, de bleu… ! Avachis devant la téloche qui nous abreuve de ces nouvelles pas rassurantes, Bobonne et moi avons déjà dressé la liste des commis qui devraient nous permettre de tenir quelques semaines dans notre abri anti atomique.

En attendant quelqu’un pourrait-il nous dire la différence entre les armes létales nucléaires, chimiques, biologiques ou autres ? Y aurait-il de bons et de méchants bombardements ? De bons et de mauvais morts ? Les missiles intelligents sauront-ils distinguer les enfants des vieillards, les civils des militaires ?

Comme disait Sun Tzu dans « L’art de la guerre » à propos des chefs d'Etat : Quand vous êtes capable, feignez l’incapacité. Quand vous agissez, feignez l’inactivité. Quand vous êtes proche, feignez l’éloignement. Quand vous êtes loin, feignez la proximité.

A quoi, s’il avait vécu aujourd’hui ,  aurait-il pu ajouter: Quand vous êtes dépourvu d’idées pacifiques, touitez des menaces de mort.

Et ce sera tout pour aujourd’hui.

Le Groumeur genevois.

 

15:12 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

La suisse fabrique des armes non? Je parlai avec un vieux homme il y a quelque temps, pendant la guerre il travaillait chez Tavaro, qui recevait très régulièrement des gradés nazis qui venaient pour contrôler la qualité de ce que l'on fabriquait pour eux ici a à Genève!

Écrit par : Dominique Degoumois | 12/04/2018

Les commentaires sont fermés.