23/07/2018

Vive le sport

De bleu, de bleu...!
Pour une fois ce "de bleu, de bleu...!" introductif tombe pile poil. Vous vous souvenez de mes déboires (non je ne parle pas de bibine) qui m'ont valu quelques jours d'hosto et une énorme faignardise au plumard devant mon plasma géant concave et la joie très contenue de voir les bleus devenir héros nationaux et nos Suisses jouer à l'aigle albanais ratant son aire.
De bleu, de bleu...! J'adore le sport. Il les rend tous un peu barjots. A côté d'eux le père Donald de la série "à Washington tu trouveras pas plus bobet" présente un "Cul i" plus que respectable. J'adore ce bel été bien chaud et les tribulations d'un Tour de France où les commentateurs se plaisent à nous décrire deux courses: celle des besogneux luttant pour les places d'honneur et celle d'une équipe de huit gonzes-machines, tout de blanc vêtus et tout blanchis de tout soupçon de dopage grâce à l'intervention plutôt réussie d'une équipe d'avocats et d'un peu de pognon. Bref! les gars de la SKY donnent vraiment l'impression de se promener en spectateurs accompagnant la course des forçats.
Mais le plus marrant, dans cet été sportif, c'est le gonze Cricri de Martigny. Pas un jour depuis le début de la saison sans que sa tronche n'apparaisse en manchette de presse (naguère en coup de pied au cul) ou en image sur la lucarne de la téloche romande. On l'a vu au sommet du Cervin faire brûler des saucisses dans un baril de pétrole, dicter un bouquin à un nègre de plume (voir définition dans n'importe quel Larousse avant de m'accuser de racisme) et le distribuer tous ménages, lancer le projet d'un journal sportif comme l'avait fait Stäubli avant lui et, dernière foucade, interdire tout accès à son stade, à son staff et à ses joueurs aux pauvres journalistes du Nouvelliste, coupables de liberté de pensée et d'écrit. J'adore cette dernière histoire. V'là un mec qui veut lancer un canard mais qui déteste les journaleux quant ils ne sont pas serviles. J'ai déjà le titre: Brave Da et un slogan "le Journal qui vous dit tout sur *année, le mot préféré de CriCri."

Le Groumeur genevois

*Il y a douze MOI dans l'année

09:46 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Ah le groumeur sait se faire désirer mais cela valait la peine d'attendre !! Merci :-)

Vive le sport vu par le Groumeur, ça nous change des "experts" autoproclamés de la RTS !!

Bel été à vous,

AP

Écrit par : A. Piller | 23/07/2018

Les commentaires sont fermés.