25/07/2018

Marmarin de Maracron dit Jupiter le deuxième


De bleu, de bleu...!
Je viens de lire des trucs vachement savants sur Macron, le Jupiter de l'Hexagone. Ainsi Jean-Noël Cuénod qui éclaire l'affaire "Belle salade" comme un néon un belle paire de guibaules, ainsi Pacal Décaillet qui prend à témoins Balzac, Plutarque, Shakespeare ou Marlon Brando dans le film "t'aurais pas une motte de beurre?".
Mais le pompon est venu ce matin quand j'ai zieuté mon poste de téloche et vu Jupiter le deuxième devant ses marcheurs de la première heure déclarer que c'était lui et lui seul le responsable du pétchi et que Belle salade était un mec bien qui avait juste faire une petite connerie... et qu'en plus, gna gna gna, il n'était pas son amant.

A ces mots Bobonne, qui sirotait tranquillement sa chicorée, a failli tomber dans les apis, à moins que ce ne soit sur la moquette du salon qui nous a coûté un bras chez Merlin. Mais pourquoi a-t-il besoin de dire que le mec Alexandre n'est pas son amant? s'est-elle exclamée.

Faut-il rappeler ici, pour les ceusses qui auraient seulement mascogné à l'examen d'histoire, que le gonze Jupiter, Dieu du ciel et de la terre, avait préféré épouser sa soeur plutôt que la serveuse du bar "Da Salerno" via Panisperna 17 à Rome, à deux pas du Colisée et des laiteries réunies. J'explique à Bobonne que c'est une manie chez les Dieux d'épouser leurs plus proches parents, naguère une soeur, aujourd'hui une maman et que, pour les fantaisies du plumard, tout est permis même les bougres et les mignons.

Etalant ma culture comme Bonnant ses topiques, Hank Vogel ses récits et les journalistes du Matin, privés de papelard, leurs aptitudes numériques, j'enchaîne en louant les mérites de Jupiter deux de Maracron qui, fidèle à ses rapprochements mythologiques, s'est trouvé en Bensalla, son roquet fidèle et préféré, comme Jupiter premier avait son aigle qui fondait sur ses proies lors des manifs campagnardes.

Toute ébaubie par tant de savantitude ma douce compagne, légèrement sarcastique, me traite de Dyonisos, vous savez, le p'tit gars qu'est sorti de la cuisse de Jupiter premier comme Castaner est sorti de celle de Jupiter deuxième.

Et ce sera tout pour aujourd'hui.

Le Groumeur genevois

10:46 Publié dans Air du temps | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Grand merci pour ce bon moment!

Écrit par : Mère-Grand | 25/07/2018

Ma-gni-fi-que !

Écrit par : A. Piller | 27/07/2018

Les commentaires sont fermés.