12/09/2018

Va-t-on débaptiser la rue Jean-Calvin?

De bleu, de bleu… !

Il a réussi son coup le gonze d’Outre Sarine ! V’là que les Quétoi ont déboulonné la plaque qui ornait l’Espace Louis Agassiz à l’Université de Neuchâtel. Le Staufifre en question s’appelle Hans Fässler et milite légèrement plus à gauche que les socialistes. Il a même été élu national,  ce qui lui a valu, il y a quelques lustres l’immunité alors qu’il était poursuivi pour divulgation de secrets militaires.

Mézigue je l’connais pas personnellement mais son pédigré de philosophe, de politicien, de guitariste, de cabarettiste et d’enseignant doit valoir le déplacement pour une bière avec lui au Stübli de Saint-Gall. Le Hans a passé une bonne partie de sa vie à dépeindre la Suisse comme un pays d’esclavagistes. En 2007 il a même lancé une campagne au titre évocateur : Démonter Louis Agassiz comme on dirait "Dénonce ton porc".

Pour ceusses qui n’auraient pas suivi l’actualité d’il y a deux cents ans, Louis Agassiz, Neuche de chez Neuche, s’était acquis une réputation mondiale par ses travaux sur l’existence d’un âge glaciaire préhistorique qui dégommait toutes les théories de l’époque et notamment celles défendues par Thomas Jefferson qui n’aimait pas, mais alors pas du tout, que l’on pût croire que Dieu avait oublié de nous raconter les effroyables catastrophes qui avaient précédé le déluge. Bref ! L’Agassiz était une sorte de génie de l’histoire de la terre que l’on récompensa aux Etats-Unis en lui confiant un poste à Harvard et, en Suisse,  en lui octroyant une montagne à son nom et un petit espace au pays du Sugus.

Bon, c’est vrai qu’il s’est un peu fourvoyé dans sa théorie contraire à celle de Darwin sur l’évolution et carrément planté dans celle des races ; de là à en faire une sorte de criminel intello...

Du coup, moi j’ai une trouille bleue !

Pour avoir fréquenté et martyrisé dans l’extase les bancs de bois du Collège Calvin, j’ai franchement les j’tons que le Fesse-l’air-le-badinguet, se mette à vouloir jeter un œil sur la biographie de Jeannot le réformiste et que l’on doive bientôt rebaptiser sa rue Christiane Brunner ou Lise Girardin.

Ah ! Jean Calvin, sa vie son œuvre, sa charité chrétienne. Je cite en vrac et de mémoire mitée : « Dieu requiert qu’il n’y ait point de femmes transgenres ; on doit lever la boue sur elles » « Femme adultère sera punie de mort, homme adultère sera mis au cachot pendant douze jours ».

Ah ! Jean Calvin. Avec  lui les sodomistes sont brûlés vifs, torturés, noyés. Avec lui la terre ne tourne pas autour du soleil et des sorciers propagent la peste en graissant les serrures avec une pommade confectionnée à base de cadavres.

Ah ! Jean Calvin. A Peney, il fait exécuter trente-huit idolâtres supposés.

A côté de lui le mec Agassiz n’est que louveteau de Baden Powell.

Hormis cette petite question aux redresseurs de torts anciens: Vous n’avez pas autre chose à f… ? ce sera tout pour aujourd’hui.

Le Groumeur genevois.

17:44 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Quid de la plainte de Jean Calvin concernant Michel Servet?
Jetée… au bûcher!?

Le voulant ou non mais en accord avec le judaïsme… Michel Servet niait la Trinité, Dieu étant unique, ainsi que la divinité de Jésus.

Vu la condamnation et la mort de Michel Servet brûlé à petit feu par un bois non sec formant bûcher... on admettra qu'il vaut mieux avoir affaire à Dieu qu'à ses saints.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 12/09/2018

Répondre à ce commentaire

Excellent billet! Le politiquemnt correct nous mène droit dans le mur. Il faudrait beaucoup plus de gens comme vous! Heureusement, il y a:

lesobservateurs.ch

site le honni de tous les bobos bienpensants et autres mondialistes du "camp du bien" autoproclamé, comme la très grand majorité des journaleux.

Écrit par : Martial K. | 13/09/2018

Répondre à ce commentaire

Merci de nous offrir une belle tranche d'humour dans ces blogs pas franchement marrants ... :-)))

Belle semaine à vous

Écrit par : Marie | 16/09/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.