01/11/2018

De functus et autre Allo Ouine



De bleu, de bleu...!

Remonté qu'il était mon copain Julot c'matin à l'heure de l'apéro! On d'vait être une dizaine à siroter tranquillement nos bibines respectives quand il a déboulé vers le zinc en vitupérant: C'est quoi ces conneries d'Allo Ouine? C'est quoi ces merdeux déguisés en zombies qui viennent vous tauper à point d'heure de la nuit alors que j'suis peinard devant mon poste de téloche. C'est à peine s'ils m'ont dit bonsoir et y zont fait franchement la gueule quand je leur dit que j'n'avais pas de bonbons et que de toute manière c'était mauvais pour leurs chaniottes.  Sont pas foutus d'attendre l'Escalade? Au moins là, tu peux les obliger à te raconter la Mère Royaume ou à te chanter les soixante-huit couplets du Cé qué l'ainô avant de leur filer un biffeton.

Or donc on a bien essayé de lui expliquer les joies de la globalisation, rien n'y a fait; il a même réussi à nous plomber la dégustation des cacahouètes, en stigmatisant nos tronches d'enterrement en ce premier novembre.

C'est ainsi qu'il est parti sur une diatribe qu'aurait pas reniée Warlu après son coup de pétard à la Réserve.
Bande d'ignares - qu'il a vomi - tout en se jetant un grand verre de Perlan entre les mandibules. Faut dire que l'Julot avait usé ses culottes chez les cathos jésuites durant ses jeunes années. "En c'temps-là, messieurs, on n'pleurait pas les morts le jour de la Toussaint, en c'temps-là, la Toussaint c'était la fête de tous les Saints et la messe se chantait en blanc et non en noir".

Pierrot a failli se prendre une mandale quand il a osé profaner l'instant par un retentissant: Saint Julot, priez pour nous! avant que s'ensuive, donné par le pré-opinant, un vrai cours de théologie pour les nuls, agrémenté de locutions latines et de borborygmes carougeois. "Si vous voulez pleurer sur vos tombes gardez ça pour d'main! Là ce s'ra le jour des morts".

Calmé, l'Julot nous a rendus un peu plus intelligents en nous expliquant que le mot défunt venait du latin de functus autrement dit celui qui a rempli sa fonction, qui s'est retiré peinard en attendant que les vivants prient pour sa rédemption divine.

Là-d'sus il a enfilé son paletot et, goguenard, s'est excusé en disant: "Désolé mais comme demain j'srai au turbin, j'vais au cimetière poser quelques fleurs sur feue ma tante Adèle".

Et ce s'ra tout pour la Toussaint.

Le Groumeur genevois

10:01 Publié dans Air du temps | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.