Embrassons-nous Folleville! Et que renaisse Notre-Dame!

Imprimer


De Bleu, de bleu...!

Au risque de dét(c)onner en ce petit matin blême, passée l'émotion des premières heures voilà que s'offre à la France une formidable opportunité: reconstruire, dans un élan national enfin réconcilié, le symbole culturelle et cultuel de mille ans d'histoire.

Car la France, comme l'Italie, bénéficie encore d'un savoir-faire inégalé, celui hérité des artisans d'art et du compagnonnage. La forêt de la charpente a brûlé? Plutôt que d'envoyer en Chine les précieux chênes séculaires, voilà leur nouveau destin. Le grand orgue, les vitraux, les sculptures, les tableaux, les luminaires ont-ils été touchés? Plus de deux-cents métiers d'art sont recensés en France qui ne demanderont qu'à s'investir dans ces fabuleuses restaurations qui dureront sans doute quelques décennies.

Car 'histoire se répète. Il y a deux siècles, Notre Dame se trouvait déjà au bord de la ruine quand Victor Hugo lança son sauvetage dans son roman

"Si belle qu’elle se soit conservée en vieillissant, il est difficile de ne pas soupirer, de ne pas s’indigner devant des dégradations, des mutilations sans nombre que simultanément le temps et les hommes ont fait subir au vénérable monument, sans respect pour Charlemagne qui avait posé la première pierre, pour Philippe-Auguste qui en avait posé la dernière".

L'appel d'Hugo puis celui de Prosper Mérimée, fut entendu et l'édifice, plus tard, complété par la flèche, hier anéantie, et les grotesques gargouilles qu'imposa Viollet-le-Duc l'architecte du patrimoine médiéval qui termina sa vie à Lausanne.

Embrassons-nous Paris-Folleville!

Le Groumeur genevois

Lien permanent Catégories : Air du temps 1 commentaire

Commentaires

  • Je ne pense pas qu'il sera possible de reconstituer la charpente de Notre-Dame telle qu'elle était. Il y a des savoirs qui disparaissent, quoi qu'on en dise. Vous ne trouverez personne pour construire une simple roue de char en bois cerclé de fer. Quant à trouver 1300 chênes...

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel