12/02/2017

La téloche "veuve poignet"

De bleu, de bleu… !

J’ai beaucoup hésité sur le titre présidant à ces quelques lignes. La paraphrase étant à la mode, j’me suis dit qu’emprunter les chemins tracés par Rostand dans Cyrano serait une bonne manière de ne pas choquer le lecteur ou, au contraire le rendre viscéralement mal à l’aise. Or donc, empruntant à la tirade des nez, voici les titres que j’aurais pu choisir :

« A propos de la télévision actuelle on pouvait dire... Oh! Dieu!... bien des choses en somme.

Agressif: Moi, Monsieur, si je faisais une telle télé, il faudrait sur le champ qu’on la nommât masturbatoire.

Amical: Mais elle doit plaire sans doute, l’audimat la rendant propre au plaisir solitaire.

Descriptif:  La télé? C'est un acte primitif, c’est une jouissance égoïste, que dis-je égoïste, c’est du pur onanisme. »

Mais voilà ! Je ne suis qu’un groumeur g’nevois que n’aurait pas renié un supporter d’UGS ou de Carouge. Du coup, la veuve poignet pour décrire cette propension à faire des programmes populo où Drucker, non content de dire MOI JE, invite ses nièces et les animateurs des chaînes amies ou concurrentes, où les animateurs des chaînes amies ou concurrentes invitent Drucker pour parler de son spectacle, où Ardisson invite Boccolini qui invite Arthur, qui invite Nagui, qui invite Pujadas, qui invite Ferrari, qui invite Dave, qui invite Duconla joie…. Du coup disais-je, le PAF franchouillard commence furieusement à ressembler à l’étang de Narcisse.

Oh ! que t’es beau, oh qu’tes bon, oh ! que t’es génial. Tu r’prendras bien une p’tite turlute. Non pas besoin, j’viens de pratiquer la veuve poignet.

De bleu, de bleu… ! Y a que notre téloche romande qu’a pas (encore) sombré dans la masturbation. Dieu nous en préserve !

Bon c’est vrai qu’il nous reste Arte mais qu’est vachement difficile à placer dans la conversation !

Et ce s’ra tout pour aujourd’hui.

Le Groumeur genevois.

09:46 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

27/01/2017

Bobonne et la politique

 

De bleu, de bleu… ! T’as vu un peu le chaos démocratique qu’est en train de péter à la gueule des dirigeants de notre belle planète bleue? Même Bobonne, qu’est plutôt du genre à soutenir mordicus Longchamp parce qu’il a une belle tronche et Maudet parce qu’il lui rappelle son tonton colonel à rouflaquettes, même Bobonne, donc, s’est mise à s’émouvoir gravement lorsque Trump est descendu de sa tour pour filer la raclée à la belle-sœur de Monica Lewinski. Faut dire qu’elle avait suivi au cours des ans les frasques amoureuses de cézigue de la 5ème avenue et tenter d’imiter,  sans succès hélas, les permanentes des bimbos blondes et les décolletés en balcon du « Ça lève » .

Or donc, forte de ce premier succès dans sa culture politique elle me bassine maintenant avec le Brexit et les Frouziens. T’as vu ? me crie-t-elle sans cesse.  T’as vu Hamon (çui qui ressemble à un merlan qui se s’rait pris un hameçon dans la lèvre supérieure ? T’as vu Pénélope ? T’as vu ? Elle ajoute même, avec une certaine malice : J’t’avais bien dit que la politique à la papa c’était naze. Ta carte du parti tu peux la coller sur le frigo en souvenir.

De bleu, de bleu… ! Tout compte fait, c’est vrai qu’elle a pas tort Bobonne, les mots d’ordre, les ceinturons à l’heure et les alignements au cordeau sont de l’histoire ancienne. Place aux réseaux sociaux, à la responsabilité personnelle, à la démocratie retrouvée et au bien commun.

Le seul truc qui m’inquiète avec Bobonne c’est qu’elle risque de s’acheter un smart phone et de découvrir tweeter.

Et ce s’ra tout pour aujourd’hui.

Le Groumeur genevois

10:19 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |